Plate-Forme Interrégionale D'échange et de coopération pour le développement culturel

Neuroscience sociale de la musique : Comprendre le cerveau social à travers le chant humain

Pendant la pandémie de COVID-19, de nombreux individus se sont tournés vers la musique, comme en témoignent les personnes qui chantent depuis des balcons, qui regardent des concerts en direct sur les médias sociaux et qui chantent en groupe en ligne. Cet article montre comment ces adaptations musicales peuvent être comprises grâce aux dernières avancées de la neuroscience sociale de la musique – un domaine qui, à ce jour, a été largement négligé. En rationalisant et en synthétisant les théories et les recherches antérieures, il présente un modèle de cerveau qui met en lumière les fonctions sociales et les mécanismes cérébraux qui sous-tendent les adaptations musicales utilisées pour la connexion humaine. Il souligne le rôle de l’ocytocine et des neurocircuits associés à la récompense, au stress et au système immunitaire, montre que les réseaux sociaux du cerveau impliqués dans la production de la musique (par opposition à l’écoute de la musique) se chevauchent avec les réseaux du cerveau impliqués dans les processus sociaux de la cognition humaine – mentalisation, empathie et synchronisation – qui sont tous des composants du troupeau ; de plus, ces composants ont évolué pour l’affiliation sociale et la connectivité. Il conclue que la pandémie de COVID-19 pourrait être un point de départ pour une meilleure compréhension de la relation entre la musique et le cerveau social, et nous esquissons des objectifs pour les recherches futures dans le domaine des neurosciences sociales de la musique. À une époque où les gens du monde entier ont été incapables de se rencontrer en personne, ils ont trouvé un moyen de se rencontrer dans la musique.

Neuroscience sociale de la musique