Plate-Forme Interrégionale D'échange et de coopération pour le développement culturel

Les bénéfices du chant

Avez-vous souvenir d'une expérience éducative bénéfique par le chant collectif ?
La pratique vocale collective participe au développement musical de chacun.
Peu importe que vous vous considériez comme musicien ou non, le chant est pour tout le monde. Nous vous encourageons donc vivement à chanter ensemble !
Chanter dans une chorale ou un groupe vocal est bénéfique pour chacun d’entre nous sur le plan social, physique, psychologique et même éducatif.
ECA-EC a recensé des travaux de recherches soutenant l’idée que le chant collectif améliore les capacités de lecture, stimule l’engagement intellectuel avec la musique et contribue à la capacité de réaliser son potentiel musical. Le chant est un outil puissant et outille même sur le plan éducatif.
Les faits sont là :  la recherche confirme que la lecture des paroles et de la musique sont traitées dans les mêmes régions neurocorticales pour le décodage des symboles et le chant rend plus compétent dans sa propre langue, notamment en améliorant les compétences en lecture. De plus, il stimule l’engagement intellectuel et peut nous faire découvrir et réaliser notre potentiel musical !

Amélioration des compétences par la lecture
Cette étude a examiné l’impact de l’enseignement de la lecture intégrée au chant sur la fluidité de la lecture orale et la motivation des élèves du primaire dans un programme périscolaire.

Les participants, élèves de 3° année, ont suivi l’intervention sur la fluidité de la lecture orale intégrée au chant (SI ORF) deux fois par semaine pendant huit semaines. Les composantes de l’intervention comprenaient la modélisation par l’enseignant de la lecture orale fluide, le soutien oral, des activités répétées de lecture et de chant à partir d’une variété littéraire pour enfants, et des temps libres individuels. L’objectif de cette étude était d’examiner l’impact de l’enseignement intégré au chant, avec la lecture orale répétée guidée comme principale stratégie d’enseignement, sur la fluidité de la lecture orale et la motivation des élèves de troisième année dans un programme postscolaire métropolitain.

 

La lecture de paroles et de musique sont traitées dans les mêmes régions neurocorticales pour le décodage des symboles

Ce chapitre examine les preuves croissantes que la communication musicale fait partie intégrante de la vocalisation humaine et de l’expression émotionnelle. La vocalisation humaine contient des éléments clés de notre développement musical et favorise nos capacités premières à communiquer musicalement. Les mélodies du langage sont les premiers éléments linguistiques expérimentés et maîtrisés et sont indissociables des précurseurs mélodiques du chant en tant qu’éléments essentiels de la communication musicale intra et inter personnelle.

Le chant en tant que communication trouve son origine dans les contours de la hauteur vocale, dont les intervalles musicaux sont exploités par les soignants dans un discours dirigé par le nourrisson pour favoriser le développement du langage. Des caractéristiques similaires, mais plus explicites, sont mises en évidence dans le chant dirigé par le nourrisson, l’étude sThis 3-T fMRI  examine les régions du cerveau impliquées de manière similaire et différentielle dans l’écoute et la production secrète du chant par rapport à la parole.

 

Le chant : un exutoire des sentiments
Cette étude explore les effets du chant en groupe sur l’humeur des chanteurs. Les participants, un échantillon communautaire de volontaires de 18 à 73 ans, ont été répartis de manière aléatoire entre un groupe de chanteurs (expérience) et un groupe d’auditeurs (contrôle). Les chanteurs ont participé à une session de chant d’une demi-heure, pendant que les auditeurs étaient assis et écoutaient.

Un questionnaire a été implémenté avant et après la session, puis une semaine plus tard. Les tests ont indiqué des changements significatifs (tension, colère, fatigue, vigueur et confusion) pour le groupe de chanteurs et d’auditeurs. Aucune interaction significative entre les groupes n’a été observée, ce qui indique que les deux groupes ont réagi de manière similaire à la session de chant, bien que les effets du chant aient été plus marqués. Les résultats de l’étude indiquent que le chant et l’écoute du chant peuvent modifier l’humeur immédiatement après la participation à une courte session de chant et que certains effets restent évidents une semaine plus tard.