Plate-Forme Interrégionale D'échange et de coopération pour le développement culturel

Le 13 mars 2019

Être compositrice au XXIe siècle

Paris |  

Le fait d'être une femme de nos jours a-t-il une incidence sur l'exercice du métier de compositeur ? Les interdits sociaux ou culturels pèsent-ils encore sur les pratiques féminines de la composition, sur la place de la compositrice dans la société ou sur l'accès même des femmes à l'apprentissage de la musique ? Comment l'histoire culturelle de la musique, l'histoire des femmes et l'histoire du genre se croisent-elles dans les différents pays et régions du monde ? Quel est le rôle des pratiques musicales dans la constitution des normes de genre et de leurs perpétuelles transformations ? Ces interrogations se refléteront dans un projet proposé par l'UNESCO, l'UPEM, le Cdmc et l'aCROSS. Conçu en plusieurs parties et sous différentes formes, cette idée se concrétisera par un certain nombre de manifestations à Paris réparties sur trois journées.  La première journée, portée par l'UNESCO et les délégations permanentes auprès de l'UNESCO de l'Allemagne, de l'Autriche, du Brésil, de la Chine, de la République tchèque, de la Slovaquie, en coopération avec le Conseil international de la musique, propose des tables rondes avec des compositrices, des organisateurs de festivals et des représentants des villes créatives afin de révéler les expériences musicales des femmes face aux normes culturelles et sociales qui les gouvernent. 

Inscription obligatoire : dl.czech-republic@unesco-delegations.org

Aucun contenu n'a été défini dans la colonne latérale.