Plate-Forme Interrégionale D'échange et de coopération pour le développement culturel

Pratiques culturelles : perspectives et échéances de reprise

6 mai 2021

La Ministre de la Culture a présenté les mesures en vue de l'ouverture des lieux culturels, lors d’une séance de la Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l'Assemblée nationale le 06/05/2021.

Les pratiques des amateurs pourront reprendre avec l’ouverture des lieux, en appliquant les protocoles existants, sans restriction ou contrainte particulière.

 

Période du 19 mai au 8 juin

  • Ouverture des lieux au public, hors festivals et spectacle debout
  • Consommations possibles en extérieur et debout
  • Jauge des salles limitée à 35% jusqu’à 800 spectateurs assis
  • Festivals extérieurs en configuration assises jusqu’à 1000 spectateurs
  • Les enseignements artistiques en présentiel reprendront en cours individuels, sauf la danse qui sera réservée aux mineurs (sans contact)

 

Période du 9 – 30 juin

  • Couvre-feu à 23 heures
  • Jauge des salles portée à 65%
  • Restauration : règles alignées à celles des restaurants
  • Festivals en configuration assise à 65%, limitée à 1000 spectateurs
  • Reprise de l’enseignement de la danse pour les élèves majeurs (sans contact)

 

À compter du 1er juillet

  • Levée des restrictions de jauge
  • Reprise des enseignements artistiques en pratiques collectives pour la danse et le chant lyrique
  • Les festivals de plein air en configuration debout pourront reprendre selon une jauge de 4 m2 par festivalier, dans une limite définie par le préfet en fonction des considérations locales,
  • Les spectacles et concerts en configuration debout seront autorisés avec un protocole adapté et un plafond de jauge fixé par le préfet en fonction des considérations locales ».

Des discussions sont en cours pour adapter les dispositifs de compensation, notamment pour les pertes en billetterie.

 

Un pass sanitaire sera appliqué et adapté en fonction des préconisations du haut Conseil sanitaire.

 

Concerts-tests : 2 expérimentations scientifiques (qui ont un caractère juridique important) sont en attende de l'autorisation du ministère des Solidarités et de la Santé (qui en est le pilote, en concertation avec le ministère de la Culture). D’autres projets, sur différents territoires, sont encore à l’étude. L’enjeu est de mélanger des populations porteuses et non porteuses du virus, afin d'observer si les mesures de protection mises en œuvre empêchent les contaminations. Le coût (environ 1,5 M€, dont 400 K€ pour la partie artistique) doit être assumé par les porteurs et promoteurs des concerts-tests, auquel le Gouvernement pourrait apporter une contribution.

 

Intermittence : 75 % des intermittents seront réadmis avec 507 heures au 31/08 et tous seraient indemnisés, mais certains partiellement et sur une durée limitée. Plusieurs scenarii (avec « filets de sécurité », sur 6 à 18 mois) sont en discussion avec les partenaires sociaux, en prenant en compte les primo-entrants.

 

Artistes – auteurs : les situations et métiers sont divers et doivent être pris en compte de façon pragmatique et opérationnelle. Un plan artiste auteur, avec des mesures inédites, reprend 15 propositions du rapport Racine qui faisaient consensus avec les professionnels, avec 2 séries de mesures (à court et long terme).