Plate-Forme Interrégionale D'échange et de coopération pour le développement culturel

L’Ariam, un Livre de 42 pages, 42 années

18 septembre 2017

Un Livre, un grand livre, celui de l'Ariam Ile-de-France, ouvert en 1975 à l'initiative de Marcel Landowski, va aujourd'hui se fermer avec cet automne  et fin d'année 2017.

Ce livre comporte 42 pages, 42 années d'une écriture vivante, celle de tous les professionnels, formateurs et intervenants que nous avons invités. Cette écriture est aussi celle de tous les participants aux actions de l'Ariam et bien sûr de l'équipe si engagée, si inventive qui a su initier beaucoup de chapitres de ce Livre.

Celle également des Présidents de l'Ariam, des responsables politiques et institutionnels, tout particulièrement du Ministère de la Culture et du Conseil régional d'Ile-de-France, qui ont permis et grandement participé à cette histoire ; cette dernière année restant incompréhensible pour de nombreux professionnels.

Nous sommes nombreux à pouvoir évoquer la période des Forums d'Ile-de-France inventés par Vincent Berthier de Lioncourt, premier directeur de l'Ariam, et menés en collaboration si proche avec les départements et Radio-France.

Les temps forts du Centre d'art polyphonique et du Centre de pratique instrumentale résonnent encore pour les amateurs – chanteurs et instrumentistes – et pour ceux qui inventèrent des projets novateurs pour les accompagner et les mettre en scène.

Certaines images colorées jalonnent toutes ces pages, je ne peux bien sûr les citer toutes tant elles sont multiples, à titre d'exemples : la danse, les musiques du monde, les musiques amplifiées, notre parc de matériel instrumental, la construction et restauration des orgues etc.

La formation continue et le conseil, cœur de métier de l'Ariam, se sont enrichis considérablement ces dernières années portés par des réflexions et des projets croisant renouvellement pédagogique, politiques culturelles et besoins des territoires.

Ainsi, l'Ariam est devenue un lieu ressource ou bien plutôt un lieu « source » dans son rayonnement régional, voire national, par sa réflexion exigeante, son expertise de qualité dans divers domaines, son goût de l'expérimentation et son ouverture humaine. C'est un accompagnement et un enrichissement mutuels que nous avons vécus.

Fermer ce Livre est un geste d'émotion et de profonde tristesse partagé avec beaucoup de ceux qui ont vécu et suivi cette longue et belle histoire.

Mais, jamais une histoire aussi vivante et riche de tant d'expériences ne se clôt totalement. Ceux, qui ont participé activement à l'écriture de ces pages du Livre de l'Ariam, vont continuer à l'écrire autrement.

Pour ma part, je suis heureuse d'avoir contribué, comme directrice, à cette vitalité toujours en « mouvement » de l'Ariam et d'avoir eu ainsi la chance de me nourrir si profondément de toutes les rencontres humaines, de toutes les actions menées au fil des années.

C'est donc un immense merci à tous que je souhaite exprimer et avec une pensée toute particulière pour les équipes successives de l'Ariam qui ont inventé et illustré tant de pages de ce Livre faites d'échanges et de convictions partagées.

Bernadette Grégoire
Directrice générale

18 septembre 2017