Plate-Forme Interrégionale D'échange et de coopération pour le développement culturel

Grenelle de l’éducation

1 février 2021

Les 10 ateliers pour réfléchir à l’évolution profonde du système éducatif et des métiers des personnels de l’Éducation Nationale (d’octobre à décembre 2020) livrent les propositions de nombreux experts mobilisés, retours d’expériences, concertations, ateliers et un agenda social :

  • La revalorisation des rémunérations, des conditions d'exercice du métier, de la place de l'enseignant dans la société et du temps de travail des enseignants,
  • Écoute et Proximité s’inscrit dans un contexte institutionnel visant à développer une gestion des ressources humaines qualitative de proximité et mettre en œuvre une écoute et un accompagnement continu à la carrière de tous les personnels
  • Les missions liées à l’Encadrement sont des fonctions essentielles de pilotage qui manquent de visibilité et d'attractivité, une culture de l'encadrement qui manque à une institution qui se modernise, avec 7 propositions prioritaires (sur un total de 12) déclinées en 36 mesures
  • Des propositions ont émergé sur les Collectifs pédagogiques visant à améliorer les conditions de travail et le bien-être des enseignants en favorisant leur développement professionnel et personnel, leur sentiment d'auto-efficacité et celui d'appartenance à un établissement : rôle et positionnement de chacun des acteurs et façon de faire fonctionner des collectifs avec des personnes de cultures professionnelles et de milieux très différents
  • L'atelier Formation postule qu'un bon dispositif de formation (efficace et efficient) serait de nature à renforcer la capacité et le potentiel du ministère de l'éducation nationale, à attirer et fidéliser ses talents et à les maintenir en poste dans un climat de bien-vivre, de bien-être et de bien-faire ensemble
  • Les propositions de l'atelier Gouvernance sont fondées sur l’hypothèse que l'action collective, faisant droit à une autonomie individuelle et partagée par l'ensemble des acteurs de la communauté éducative, est le fondement d'une gouvernance au service de la réussite des élèves. La recherche du bon équilibre entre un collectif enseignant partie prenante de la gouvernance d'une part et un pilotage assumé par le directeur ou le chef d'établissement d'autre part, a animé fortement les débats
  • Un meilleur équilibre pour une autonomie et déconcentration est à rechercher entre verticalité et horizontalité au profit de l'ensemble du système et de tous ses acteurs
  • Mieux réfléchir aux mobilités, mieux les identifier et les valoriser, répond d'abord à un enjeu d'attractivité pour attirer les meilleurs talents, les conserver et leur permettre de s'épanouir et d'évoluer, afin de relever le défi de la formation des citoyens libres qui construiront le monde de demain
  • Le numérique a été regardé de façon à dégager les conditions de ses usages à des fins d'augmentation (au sens numérique) des pratiques des enseignants et d'amélioration des résultats et des compétences de chaque élève
  • L'importance des dispositifs de protection et valeurs de la République déjà mis en place par l'Éducation nationale et les réponses d'ores et déjà apportées n’empêche pas la la méconnaissance de ces dispositifs, appréhendés par quelques agents de haut niveau. Les échanges et idées proposées ont fait émerger différentes pistes ou orientations consistant prioritairement en des recentrages, des efforts indispensables de sensibilisation, d'information, de formation

Le ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports engage en 2021 une évolution profonde du système éducatif et des métiers des personnels de l’Éducation nationale.

Grenelle de l’éducation