Plate-Forme Interrégionale D'échange et de coopération pour le développement culturel

Appel à manifestation d’intérêt pour des innovations numériques radicales dans l’éducation

8 janvier 2021

L’appel à manifestation d’intérêt « Challenges éducation » lancé par l'État et opéré par Bpifrance Financement dans le cadre du Programme des investissements d'avenir (PIA), invite à faire se rencontrer les acteurs publics de l’éducation porteurs de solutions « de rupture » pour faire émerger des solutions technologiques « radicalement nouvelles ».
Chaque acteur (établissement, administration, service déconcentré ou opérateur, collectivité, association relevant de l'éducation populaire), baptisé « sponsor », est invité à définir une problématique applicative. Une ou plusieurs entreprises innovantes « lauréate » sera/seront sélectionnée/s pour construire dans un délai de 3 à 18 mois une solution innovante. Les acteurs publics pourront collaborer avec les entreprises privées et leurs projets pourront aboutir à la réalisation d'une « preuve de concept ».
Les défis doivent porter sur cinq axes prioritaires auxquels seront intégrés les enjeux de l'école inclusive :

  • Le big data qui pourrait notamment permettre à l'écosystème de croiser des données avec d'autres pour créer des services inattendus et innovants,
  • L’intelligence artificielle au service des apprentissages, qui représente un fort potentiel applicatif,
  • Les objets intelligents, qui transforment la vie quotidienne, interrogent la construction de nouveaux savoirs et de nouveaux services et les interactions individuelles et collectives homme-machine,
  • Le développement des outils collaboratifs pour enseigner, apprendre, communiquer, partager dans un cadre de confiance, simple d'utilisation et fiable pour une situation distancielle ordinaire ou extraordinaire, choisie ou subie,
  • Les outils d'apprentissage favorisant la simulation et l'immersion visant à diversifier les cas d'étude, à interagir et agir dans des environnements professionnels, incluant éventuellement d'autres acteurs que l'apprenant, tout en favorisant son autonomie et sa sécurité et en découvrant des métiers et des environnements professionnels largement numérisés.

Le montant de subvention pourra aller jusqu’à un million d'euros pour les « lauréats », mais les « sponsors » ne feront l’objet d’aucun financement.

Les réponses à l’AMI doivent être adressées exclusivement sous forme électronique avant le 22/01/2021.

Consulter le cahier des charges : ChallengesEducationAMI